L'Allemagne demande de nouvelles sanctions de l'UE contre le Bélarus

L'Allemagne est favorable à de nouvelles sanctions de l'Union européenne contre le Bélarus, a déclaré mercredi le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, accusant le président Alexandre Loukachenko d'exploiter "sans scrupules" les migrants en les envoyant à la frontière avec la Pologne.

L'Allemagne demande de nouvelles sanctions de l'UE contre le Bélarus
©AFP

"Nous sanctionnerons tous ceux qui participent au trafic ciblé de migrants", a déclaré M. Maas dans un communiqué, ajoutant que l'UE s'emploiera à "étendre et renforcer (...) les sanctions contre le régime de Loukachenko".

"Loukachenko doit se rendre compte que ses calculs ne fonctionnent pas", a-t-il affirmé.

Des milliers de migrants désespérés sont pris au piège par un froid glacial à la frontière entre le Belarus et la Pologne, Varsovie accusant la Russie et le Belarus de les utiliser pour déstabiliser la sécurité européenne.

Les Européens accusent depuis des mois Alexandre Loukachenko de nourrir la crise en délivrant des visas à des migrants pour se venger des sanctions européennes prises à l'encontre de son pays pour sa répression de l'opposition depuis la présidentielle de 2020.

Qualifiant de "terrible" la situation à la frontière bélarusse, M. Maas a accusé M. Loukachenko de lancer une "dangereuse spirale infernale dont il n'a pas d'issue pour lui-même".

Il a également assuré que l'UE est préparée à agir contre d'autres pays et compagnies aériennes impliqués dans l'acheminement des migrants.

"Personne ne devrait être autorisé à participer impunément aux activités inhumaines de Loukachenko", a-t-il déclaré, prévenant que "nous sommes préparés, en tant qu'UE, à en tirer également les conséquences".

Le président Loukachenko, un proche allié de Moscou, a souligné que son pays "ne se mettra pas à genoux" devant l'UE.

Sur le même sujet