L'avenir de la Bosnie-Herzégovine s'écrit en pointillé

Le vent mauvais du passé souffle à nouveau sur le pays. Milorad Dodik semble bien s’engager dans la voie d’une sécession de l’entité serbe.

Milorad Dodik semble bien s’engager dans la voie d’une sécession de l’entité serbe.
Milorad Dodik semble bien s’engager dans la voie d’une sécession de l’entité serbe. ©AP
Jean-Arnault Dérens, correspondant dans les Balkans
C’est une mauvaise angoisse qui n’arrête pas de monter depuis l’automne. Chacun, à Sarajevo, connaît quelqu’un qui a retiré ses économies de la banque ou qui a commencé à stocker des pâtes et du riz dans ses placards. La Bosnie-Herzégovine a de nouveau peur de la guerre. Au vrai, la menace d’un nouveau...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet