L'Autriche sur le point de confiner les non-vaccinés : "Les deux tiers des personnes ne devraient pas souffrir parce que d'autres hésitent"

Ce confinement intervient afin d'endiguer l'épidémie. Le feu vert devrait être donné dimanche, a fait savoir le chancelier autrichien ce vendredi.

L'Autriche sur le point de confiner les non-vaccinés : "Les deux tiers des personnes ne devraient pas souffrir parce que d'autres hésitent"
©Shutterstock
La Rédaction (avec AFP)

C'est un confinement d'un genre nouveau qui va bientôt voir le jour en Autriche. En effet, celui-ci ne concernera que les personnes non-vaccinées complètement contre le Covid-19, ce qui représente malgré tout des millions de citoyens à l'échelle du pays.

"Nous nous trouvons à quelques jours de devoir instaurer un confinement pour les personnes non vaccinées", a déclaré le chancelier Alexander Schallenberg lors d’une conférence de presse tenue jeudi. "Les deux tiers des personnes ne devraient pas souffrir parce que d'autres hésitent", a-t-il ajouté, expliquant qu'un tel confinement était "probablement inévitable". Il a ajouté ce vendredi en début d'après-midi que le feu vert pour ce confinement particulier était attendu dimanche.

Une proposition visant à instaurer des mesures de confinement régionales s'appliquant uniquement aux personnes non vaccinées en Autriche avait été rejetée cette semaine. Le ministre de la Santé, Wolfgang Mueckstein, avait proposé cette mesure lors d'une réunion mercredi, mais les chefs des provinces de Haute-Autriche et de Salzbourg n'étaient pas d'accord. Et de nouvelles mesures vont malgré tout entrer en vigueur dès lundi dans ces deux régions. La Haute-Autriche, qui compte 1,5 million d'habitants, présente le niveau d'infection le plus élevé du pays et le taux de vaccination le plus faible.

Le pays fait face depuis plusieurs jours à un fort rebond épidémique. Il a enregistré un nombre record de 11 975 infections journalières au cours des dernières 24h. Selon la commission autrichienne sur le coronavirus, la menace doit être prise au sérieux. Selon le ministre de la Santé, le pays doit agir "rapidement, de manière décisive et globale".

Le système hospitalier sous pression

Les unités de soins intensifs autrichiennes pourraient atteindre une limite critique en seulement deux semaines en raison de l'augmentation du nombre d'infections, selon un modèle scientifique commandé par le ministère de la Santé. Les prévisions publiées mercredi indiquent que l'incidence sur sept jours atteindra 1.000 cas d'ici le 24 novembre. Il y a en outre 65% de risques qu'un tiers des lits de soins intensifs soient occupés par des patients atteints du Covid-19.

À ce taux d'occupation, le ministère estime qu'il y aura une concurrence pour l'espace entre les personnes atteintes du Covid-19 et les autres patients des soins intensifs.