Le Kremlin promet que les livraisons de gaz à l'Europe continueront malgré les menaces de Minsk

Le Kremlin a assuré vendredi que les livraisons de gaz russe à l'Europe ne seraient pas suspendues, malgré les menaces du Bélarus de fermer les vannes d'un important gazoduc transitant sur son sol en cas de sanctions européennes.

La Russie "est et restera un pays qui remplit toutes ses obligations de livraison de gaz aux consommateurs européens", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Quelques milliers de migrants voulant se rendre en Europe, originaires principalement du Proche-Orient, sont bloqués dans des conditions difficiles à la frontière entre le Bélarus et la Pologne.

L'Union européenne accuse Minsk d'orchestrer cet afflux migratoire, en délivrant notamment des visas, pour se venger de sanctions occidentales imposées au régime d'Alexandre Loukachenko l'an dernier après la brutale répression d'opposants.

Bruxelles a indiqué que de nouvelles sanctions étaient attendues la semaine prochaine.

Mais fort de l'appui de Moscou, M. Loukachenko a menacé de riposter en fermant les vannes d'un important gazoduc alimentant l'Europe en gaz russe et transitant par le Bélarus, au moment où le continent fait déjà face à des pénuries.