"Nous ne fermerons pas à 20 heures tant qu'il n'y aura pas plus de clarté sur les compensations" : restaurants et hôtels néerlandais contestent les nouvelles mesures de confinement

Ils refusent de fermer leurs portes ce samedi soir et dénoncent l'incertitude quant aux compensations auxquelles ils auront droit.

"Nous ne fermerons pas à 20 heures tant qu'il n'y aura pas plus de clarté sur les compensations" : restaurants et hôtels néerlandais contestent les nouvelles mesures de confinement
©Shutterstock

Annoncé cette semaine afin de faire face à un important rebond économique, le nouveau confinement "modéré" annoncé par Mark Rutte, le Premier ministre des Pays-Bas, ne plaît pas à tout le monde. Outre les affrontements entre policiers et manifestants anti-mesures sanitaires vendredi soir, les patrons d'hôtels et de restaurants sont nombreux à refuser de fermer leurs établissements à 20 heures ce samedi, rapportent nos confrères de Het Laatste Nieuws.

Selon l'entrepreneur hôtelier Johan de Vos, de la branche Breda de Koninklijk Horeca Nederland (KHN), c'est le manque de clarté concernant les mesures de soutien accordées au secteur qui pose problème. Il dénonce également les promesses non tenues du gouvernement, marquées par un retour en arrière avec la mise en place de ce nouveau confinement. "Le 1er novembre, nous étions censés être débarrassés de ces mesures. En tant qu'entrepreneur, vous réembauchez des gens, vous mettez de l'ordre dans votre stock et puis vous obtenez ça", déplore l'entrepreneur.

"Les caisses sont vides"

"Comment pouvez-vous nous fermer si l'on ne sait encore rien des compensations ? Nous comprenons que quelque chose doit se produire pour faire baisser les chiffres du coronavirus. Mais ce n'est pas la bonne façon de le faire", souligne également le propriétaire d'un pub à Zwolle. "Les caisses sont vides", explique-t-il, ajoutant qu'il commençait seulement à se remettre sur les rails.

Dans la ville de Leeuwarden, des dizaines de cafés ont fait le choix de ne pas fermer après 20 heures. "Il est parfois nécessaire d'être contraire", déclare le propriétaire d'un pub, Ton Eijer. "À chaque fois, il se passe quelque chose et le bouton pour la restauration est tourné".

Maarten Hindeloopen, de la Koninklijke Horeca Nederland (KHN) de La Haye, l'organisation de représentation Horeca des Pays-Bas, comprend le mécontentement des propriétaires de pubs. "Je pense qu'un avertissement est la pire chose qui puisse arriver. Nous ne fermerons pas à 20 heures tant qu'il n'y aura pas plus de clarté sur les compensations", assure-t-il, apportant son soutien.

Jeudi, les Pays-Bas ont annoncé 16.364 nouveaux cas de Covid au cours des dernières 24 heures, battant ainsi le précédent record de 12.997 cas établi en décembre 2020.