François Fillon devant la cour d'appel dans le dossier du "Penelopegate"

La cour d’appel de Paris se penche à partir de lundi sur les délits de détournement de fonds publics, de complicité et de recel d’abus de biens sociaux reprochés à l’ancien Premier ministre et à son épouse, Penelope. Ces derniers avaient été sévèrement condamnés en 2020. D’aucuns parlaient de "traitement de défaveur".

François Fillon devant la cour d'appel dans le dossier du "Penelopegate"
©AFP
Laure de Charette, correspondante en France
Cinq ans de prison, dont deux ferme, 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité : voilà la peine prononcée à l’encontre de François Fillon le 29...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet