Jets de projectiles, gaz lacrymogène, canons à eau : situation chaotique à la frontière Biélorussie-Pologne

Ce mardi, la tension est montée d'un cran à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie.

E.L

Cela fait désormais plusieurs semaines que des milliers de migrants sont bloqués aux portes de l'Union européenne, à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Ces migrants, qui fuient pour la plupart les conflits du Proche et du Moyen Orient, tentent de survivre dans des conditions difficiles et sous des températures glaciales.

Depuis quelques jours, la tension est montée d'un cran à différents postes-frontières. Dimanche, une cinquantaine de personnes ont tenté de forcer le passage de la frontière de force, sans succès.

Ce mardi, les migrants s'en sont pris aux forces de l'ordre polonaises en leur lançant des projectiles, ce à quoi les gardes frontières ont riposté par des gaz lacrymogènes et des canons à eau, comme l'a constaté un journaliste d'Euronews présent sur place. Des grenades de désencerclement ont également été utilisées, provoquant de véritables scènes de chaos.

Depuis le début de la crise migratoire, au moins onze personnes sont décédées. La situation a créé une véritable tension diplomatique entre la Pologne et la Biélorussie, l'UE accusant le président biélorusse Alexander Loukachenko d'avoir orchestré cette crise migratoire en réponse aux sanctions imposées par l'UE en 2020.


Sur le même sujet