Europol identifie 18 enfants victimes d'agressions sexuelles

L'agence européenne de coopération policière (Europol) a identifié 18 enfants victimes d'agressions sexuelles lors de la dixième édition de sa Taskforce d'identification de victimes (VIDTF), a-t-elle indiqué jeudi.

Europol identifie 18 enfants victimes d'agressions sexuelles
©SHUTTERSTOCK

Neuf d'entre eux ont pu être secourus entre-temps et deux suspects ont été interpellés. Entre le 25 octobre et le 5 novembre, des experts et expertes de 26 pays, dont la Belgique, ont passé au crible quelque 580 photos et fichiers vidéos sur lesquels apparaissaient des enfants victimes de maltraitance et inconnus des services de police, dont certains très jeunes. Ces spécialistes sont parvenus à identifier 18 enfants, ainsi que le lieu supposé de production des images dans 211 cas.

Les agresseurs d'enfants ont changé leur modus operandi ces dernières années pour mieux couvrir leurs traces, a commenté la directrice exécutive d'Europol, Catherine De Bolle. L'agence a dès lors adapté ses méthodes. Via l'outil "Trace an Object", Europol demande ainsi l'aide de la population pour identifier des détails sur des images de dossiers au point mort. Reconnaître ces éléments pourrait en effet permettre de retrouver des jeunes victimes et des auteurs de violences sexuelles.

Au cours de ses différentes éditions, la Taskforce VIDTF a permis de mettre à l'abri 533 enfants victimes d'agressions sexuelles et d'interpeller 182 suspects. "Trace an Object" a en outre permis d'identifier 23 enfants et d'interpeller cinq agresseurs présumés.

Sur le même sujet