L'Autriche reconfine la totalité de sa population et impose la vaccination obligatoire dès février 2022

Une semaine à peine après l'annonce du confinement des non-vaccinés.

"La quatrième vague nous a frappés de plein fouet", a déclaré le ministre de la Santé, Wolfgang Mückstein. Pour faire face au rebond épidémie, l'Autriche va reconfiner. Et cette fois, tous les Autrichiens sont concernés. C'est la quatrième fois que le pays se voit forcer de confiner l'entièreté de sa population pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

Cette mesure sera effective lundi, et ce pour 10 jours. Il pourrait être prolongé pour dix jours de plus, selon les recommandations des experts. Ensuite, seules les personnes non-vaccinées seront confinées.

Le port du masque fait également son retour à l'intérieur, y compris sur le lieu de travail. Les autorités exigent le port d'un masque FFP2.

En ce qui concerne les écoles, celles-ci vont passer à l'enseignement à distance.

Vaccination obligatoire dès février 2022

Mais les mesures à court terme ne sont pas suffisantes. Le gouvernement va également entamer une procédure législative afin d'introduire la vaccination obligatoire.

"Malgré des mois de persuasion et de discussions, nous n'avons pas réussi à convaincre suffisamment de gens pour se faire vacciner", reconnaît le chancelier. Il a été possible d'augmenter la volonté de vacciner, "mais pas dans une mesure suffisante", explique Schallenberg. "Augmenter durablement le taux de vaccination est le seul moyen de sortir de ce cercle vicieux", précise le chancelier.

La vaccination obligatoire devrait entrer en vigueur le 1er février 2022 au plus tard et serait combinée avec des amendes administratives élevées ou une peine d'emprisonnement de substitution. Cela ferait de l'Autriche le premier pays de l'Union européenne à imposer une exigence générale de vaccination contre le coronavirus.

"Le quota de vaccination est notre seul moyen de sortir de la pandémie", a ajouté le ministre de la Santé, Mückstein.

L'Autriche reconfine la totalité de sa population et impose la vaccination obligatoire dès février 2022
©AFP