Un thriller politique au cinéma pour servir Viktor Orban

Un long-métrage, inspiré d’une crise politique de 2006 qui a impliqué un parti d’opposition, est à l’affiche.

Un thriller politique au cinéma pour servir Viktor Orban
©AP
Corentin Léotard, correspondant à Budapest
Pour dénigrer sa bête noire, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, peut aussi compter sur le cinéma. Un film à gros budget est projeté cet automne dans les cinémas de Hongrie, soutenu par une publicité à grands frais qui s’étale sur de grandes affiches auxquelles il est impossible d’échapper. Elk*rtuk (On a merdé), c’est son titre, est un long-métrage de 110 minutes, réalisé par le Britannique Keith English,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité