Quand les membres d'un groupe néonazi étaient invités à l'inauguration du local de campagne d'Eric Zemmour

Des groupuscules néonazis à la campagne d'Eric Zemmour, il n'y aurait qu'un pas.

Quand les membres d'un groupe néonazi étaient invités à l'inauguration du local de campagne d'Eric Zemmour
©ABACAPRESS
A. Dms

"LVF", ou "Les Vilains Fachos", dont les fondateurs assurent être des "expatriés français", ont récemment fait l'actualité en France. Le groupe Telegram est en effet visé par des plaintes pour menace de mort à l'encontre de politiques et de journalistes. En effet, des images à caractère raciste étaient régulièrement postées sur le groupe.

Des photos de plusieurs journalistes, avec des cibles rouges sur le front, y étaient également publiées, révélait le média StreetPress. La conversation regorgerait également de références au IIIe Reich. Si les faits sont déjà très graves, l'affaire va plus loin.

Si le groupe néonazi affiche avec fierté son soutien à Éric Zemmour, Arrêt sur images dévoile en effet que les fondateurs de "Les Vilains Fachos" seraient également impliqués dans la campagne du polémiste. C'est en tout cas ce que soutiennent plusieurs personnes avec qui le média a pu s'entretenir.

Au plus près d'Eric Zemmour

"Depuis le début de l'affaire LVF, sans surprise, on a vu les gars de l'équipe de Zemmour psychoter. 'On ne connaît pas ce groupe LVF, on n'a jamais entendu parler d'eux'. Ah bon ? C'est comme ça qu'on remercie les copains ? Vous nous connaissez tellement peu que quatre de nos collaborateurs étaient invités à l'inauguration du local de campagne", peut-on lire dans un message extrait du groupe et publié sur Twitter par le journaliste français Taha Bouhafs.

La soirée rassemblant les proches d'Eric Zemmour a eu lieu le 25 octobre dernier, dans son QG du 8e arrondissement de Paris. Une image de la soirée avait été diffusée par BFM TV. Selon l'enquête d'Arrêt sur images, les membres de "Les Vilains Fachos" auraient bien été présents ce soir-là. Ces derniers auraient en effet pu prouver leur présence grâce à une autre photo de la soirée, où le polémiste apparaît, ainsi qu'à l'enregistrement d'un discours de Zemmour.

"Il sait très bien qui on est"

Les fondateurs des Vilains Fachos assurent avoir été invités grâce à Stanislas Rigault, le président de Génération Zemmour, considéré comme un "nouveau symbole de la jeunesse de droite" par l'hebdomadaire ultraconservateur Valeurs actuelles. "Stanislas sait très bien qui on est. Ce qu'on fait. Comment on le fait", explique un membre des Vilains Fachos à Arrêt sur images. Il assure également qu'une personne chargée des visuels de campagne de Zemmour vient de "LVF".

Depuis la révélation de l'existence du groupe au grand public et les diverses plaintes qui visent ses membres, des mesures auraient été prises au sein de Génération Zemmour pour tenter d'évincer les membres de "LVF". "Ils veulent livrer les informations directement à la police, pour se couvrir et donner l'impression qu'ils luttent contre le problème", dénonce quant à elle la source.

Ce n'est cependant pas la première fois que le polémiste est associé à l'extrême droite, puisque le média Streetpress avait déjà révélé l'implication de personnes issues d'un groupuscule d'extrême droite dans la campagne d'Eric Zemmour.

Sur le même sujet