Troisième soirée de troubles aux Pays-Bas: la police présente face à des groupes "en train de vandaliser"

Au moins cinq personnes ont été interpellées dimanche soir aux Pays-Bas où des casseurs se sont livrés à des dégradations pour la troisième soirée consécutive, en marge de manifestations contre les mesures anti-Covid, selon la police.

Troisième soirée de troubles aux Pays-Bas: la police présente face à des groupes "en train de vandaliser"
©AFP
AFP

A Enschede, à la frontière allemande, l'état d'urgence a été décrété et "cinq personnes viennent d'être interpellées dans le centre-ville pour incitation à la violence publique", a tweeté la police locale vers 22h00 (21H00 GMT), appelant les manifestants à "rentrer chez eux".

Les protestataires ont aussi tiré des feux d'artifice et saccagé ce qui leur tombait sous la main dans les villes de Groningue et Leeuwarden (nord) et Tilburg au sud, ont rapporté les forces de l'ordre ainsi que les médias locaux.

"La police est présente dans le centre de Groningue" (nord) que "plusieurs petits groupes de personnes sont en train de vandaliser", a déclaré une porte-parole à l'AFP.

Un match de football dans la ville voisine de Leeuwarden a été brièvement interrompu après que des supporters, interdits de stade en raison des restrictions anti-Covid, ont lancé des feux d'artifice vers le sol, ont rapporté les médias néerlandais.

Les troubles ont démarré vendredi aux Pays-Bas, lorsqu'une "orgie de violence" a éclaté dans la ville portuaire de Rotterdam (sud-ouest), lors de laquelle quatre manifestants ont été blessés par des tirs de la police. 51 personnes ont été arrêtées.

Plusieurs policiers ont été blessés dans des heurts avec les manifestants à La Haye samedi soir, qui ont lancé des pierres, brûlé des vélos et tiré des feux d'artifices. Des violences avaient la même soirée éclaté dans la petite ville de Urk, au centre du pays, et dans plusieurs localités de la province du Limbourg (sud).

Plus de 100 personnes ont été arrêtées dans tout le pays, notamment pour insultes aux forces de l'ordre, et au moins 12 personnes ont été blessées au cours des trois jours de manifestations.