Renforcement du pass sanitaire, 3e dose de vaccin pour tous, port du masque: la France s'apprête à prendre de nouvelles mesures

Gabriel Attal a annoncé les grandes lignes des nouvelles mesures sanitaires qui seront présentées jeudi en France.

Le ministre français de la Santé Olivier Véran présentera jeudi de nouvelles mesures pour faire face à la 5e vague de l'épidémie de Covid en France. Et ce mercredi, le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal a annoncé les points sur lesquels seraient axés ces mesures sanitaires.

"Le constat est sans appel: notre situation épidémique se dégrade très nettement. Il y a quelques jours, je parlais d'un début de vague fulgurante et cela se confirme avec un taux de reproduction du virus, qui est estimé aujourd'hui à 1,6 et qui devrait très probablement continuer à augmenter dans les prochains jours et les prochaines semaines", a-t-il d'abord contextualisé, assurant que l'objectif était maintenant de "sauver les fêtes de fin d'année et traverser l'hiver le mieux possible".

Trois axes

C'est pourquoi Olivier Véran présentera des nouvelles mesures/restrictions liées au pass sanitaire, à la troisième dose de vaccin et au renforcement des gestes barrières.

Tout d'abord, "pour mettre davantage de contraintes sur les non-vaccinés que sur les vaccinés", l'usage du pass sanitaire sera donc renforcé, a expliqué Gabriel Attal. "Sans lui, étant donné la dynamique actuelle des contaminations, il aurait été "improbable qu'on puisse encore continuer à se rendre au cinéma, au théâtre, au restaurant", a rappelé le porte-parole.

Deuxième chose: la campagne de rappel du vaccin (3e dose) va s'accélérer. Jusqu'à maintenant, seuls les Français de plus de 65 ans reçoivent une troisième dose. A partir de décembre, cela sera étendu aux adultes entre 50 et 64 ans. Selon les informations de BFMTV, Olivier Véran devrait annoncer jeudi que l'injection d'une 3e dose est élargie à toute la population française. De plus, les tests PCR pourraient voir leur temps de validité réduit de 72h à 24h.

Enfin, les autorités françaises misent également sur le renforcement des gestes barrières et du port du masque en intérieur et extérieur. "La vaccination permet de réduire de façon importante le risque de transmettre le virus ou d'être contaminé, mais elle ne l'éteint pas totalement", a déclaré le porte-parole, c'est pourquoi "la question du port du masque est centrale, y compris pour les personnes vaccinées".