Au procès de Paris, le premier témoignage d’un policier belge sur Oussama Atar

Selon la DR3, le cerveau des attentats a combattu les Américains en Irak avec le futur numéro deux de Daech.

Au procès de Paris, le premier témoignage d’un policier belge sur Oussama Atar
©BELGA/AFP
"Abou Ahmed al-Iraki." Cette kounia (nom de guerre) a longtemps intrigué les enquêteurs. Dès 2016, ceux-ci sont persuadés qu'il est le commanditaire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité