Fermeture des discothèques, port du masque renforcé à l'école primaire, vaccination des enfants : la France durcit ses mesures sanitaires

Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole ce lundi soir lors d'une conférence de presse et a annoncé de nouvelles mesures afin d'endiguer la cinquième vague.

F.F.

Alors que l'Hexagone était jusqu'à présent relativement épargné par la cinquième vague de coronavirus, le pays fait maintenant face à une véritable recrudescence de l'épidémie. 42.252 nouveaux cas de contamination y ont été détectés ce dimanche et le nombre de patients hospitalisés y est supérieur à 1.100, un seuil qui n'avait plus été franchi depuis fin août. L'exécutif français s'est donc réuni à l'Elysée dès midi ce lundi afin de décider d'un tour de vis pour tenter d'enrayer la propagation du virus. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont ensuite tenu dans la soirée une conférence de presse à Matignon.

Jean Castex a commencé par rappeler que le virus circulait vite en France, avec des niveaux supérieurs à ceux connus lors des précédentes vagues. "Nos hôpitaux commencent à monter en pression alors que les équipes de soins sont fortement éprouvées par deux années de lutte". Une situation qui appelle à la vigilance sans céder à l'affolement, a-t-il assuré. "La situation n'est pas la même qu'il y a un an. La vaccination a changé la donne, des mesures de confinement auraient d'ores et déjà été prises sans cela. L'objectif est que ce ne soit pas le cas non plus demain".

La première condition pour éviter cela est de renforcer le bouclier vaccinal, a énoncé le Premier ministre français. Son gouvernement a décidé que les personnes de 65 ans et plus pourraient dorénavant recevoir leur dose de rappel sans prendre rendez-vous et cela, quel que soit le centre de vaccination dans lequel elles se rendent.

Il faudra ensuite, pour endiguer cette 5e vague d'ici les fêtes de fin d'année, également ralentir le niveau de transmission du virus, a poursuivi Jean Castex."L'heure n'est pas à des mesures de jauge ou de confinement, ce serait disproportionné. En revanche, les circonstancesexigent un effort individuel et collectif ", a annoncé le Premier ministre. Ainsi, le protocole sanitaire à l'école primaire sera rehaussé au niveau trois. A partir de jeudi prochain et jusqu'aux vacances, le port du masque sera requis également dans les cours de récréation et les sports collectifs avec contacts seront restreints. Les conditions de restauration seront également aménagées pour limiter les brassages.

Les enfants entre 5 à 11 ans à risques pourront accéder à la vaccination dès le 15 décembre prochain. "Sous réserve des avis des instances scientifiques et du conseil national d'éthique, nous projetons de pouvoir l'ouvrir à tous les enfants, sur base volontaire, d'ici la fin de l'année."

Le Premier ministre a ensuite abordé les événements festifs publics ou privés. "Le message est clair on lève le pied jusqu'aux fêtes de fin d'année". Les discothèques seront ainsi fermées pour une période de quatre semaines à partir de vendredi prochain.