Procès des attentats de Paris : "Lors de leur audition, les enquêteurs belges n'ont pas été à la hauteur"

L’avocat des parties civiles n’a pas cessé de cuisiner depuis fin novembre les policiers de la DR3. Il s’explique.

Céline Martelet, correspondance particulière à Paris
Trial of the November 2015 Paris Attacks - Paris
©Lafargue Raphael/ABACA
L'avocat français Gérard Chemla représente 149 parties civiles dans le procès historique du 13 Novembre à Paris, dont une majorité de victimes directes. Des rescapés du Stade de France, des terrasses et du Bataclan. C'est lui qui, ces derniers...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet