Les restrictions de déplacement face au variant Omicron seraient "inefficaces", selon l'aérien européen

Le secteur aérien européen a mis en garde jeudi les gouvernements contre les restrictions de déplacement "inutiles" et "inefficaces" se mettant en place face au variant Omicron du Covid-19.

AFP
Les restrictions de déplacement face au variant Omicron seraient "inefficaces", selon l'aérien européen
©BELGA

"Un certain nombre de pays dont la France, la Grèce, l'Italie et le Royaume-Uni viennent juste de réinstaurer des restrictions de déplacement pour les voyageurs vaccinés, en réaction aux risques pour la santé publique liés au variant Omicron", ont noté les organisations ACI Europe et Airlines for Europe (A4E), qui fédèrent respectivement les aéroports et les compagnies aériennes du Vieux-Continent.

Mercredi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) avait prévenu que, face à ce variant très contagieux, le vaccin seul ne "suffira(it) pas" et appelé à une "réintroduction rapide et à un renforcement" des mesures contre le Covid comme le retour au télétravail ou une prudence accrue lors des fêtes de fin d'année.

Mais, ont affirmé ACI Europe et A4E, l'ECDC "reconnaît qu'il est inutile d'y inclure des restrictions de déplacement". Et les deux organisations ont souligné que ces mesures étaient contradictoires avec "la raison d'être" du certificat sanitaire européen lancé l'été dernier et qui permet à ses détenteurs, vaccinés ou récemment testés, de voyager librement entre pays de l'UE.

Cet appel est lancé au moment où la difficile coordination face à la progression du nouveau variant était au coeur du sommet des dirigeants des Vingt-Sept jeudi à Bruxelles, alors qu'Omicron pourrait devenir dominant en Europe d'ici à la mi-janvier, selon la Commission européenne.

Certains pays comme l'Irlande, le Portugal, l'Italie et la Grèce imposent déjà aux voyageurs européens, même vaccinés, de présenter un test négatif pour pouvoir entrer sur leur territoire.

La France, de son côté, a annoncé rétablir à compter de samedi l'obligation de "motifs impérieux" pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni face à "la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron" dans ce pays.