Pourquoi le variant Omicron risque de dévaluer le pass sanitaire européen

L'Italie, la Grèce, le Portugal et l'Irlande conditionnent désormais l'accès à leur territoire à la présentation de la preuve d'un test PCR négatif, même pour les personnes vaccinées. Au sommet européen, plusieurs chefs d'État et de gouvernement, dont le Belge Alexander De Croo, ont dit leur crainte que ce type de mesures ne démonétise le certificat Covid et plaidé pour la coordination.

Pourquoi le variant Omicron risque de dévaluer le pass sanitaire européen
©Union européenne
Olivier le Bussy et Maria Udrescu
Le certificat Covid européen passera-t-il l'hiver ? Lancé le 1er juillet dernier, après l'adoption en un temps record de la législation qui l'instaurait, le pass sanitaire a été conçu pour préserver la liberté de circulation en temps de pandémie et "sauver l'été" (comprendre : la saison touristique). Le document garantit que son détenteur est vacciné ou qu'il a subi un récent...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet