Conflit en Ukraine : un soldat ukrainien tué dans l'est sur fond de tensions avec Moscou

Un soldat ukrainien a été tué et un autre blessé dans des combats avec les séparatistes prorusses dans l'est du pays, a annoncé vendredi l'armée, en plein pic de tensions avec la Russie, accusée de préparer une invasion.

Photo d'illustration
Photo d'illustration ©AFP

Cette mort porte à 65 le nombre total de militaires ukrainiens tués sur la ligne de front cette année, contre 50 l'an précédent, selon le bilan établi par l'AFP à partir des informations officielles.

Le soldat a été tué jeudi. Le militaire blessé a été hospitalisé, mais ses jours ne sont pas en danger, a précisé l'armée dans un communiqué.

L'armée ukrainienne a accusé les séparatistes d'avoir tiré sur ses positions à l'aide de mortiers de calibre de 82 millimètres et de lance-grenades.

La mort annoncée jeudi intervient en plein pic de tensions, Kiev et l'Occident accusant Moscou d'avoir massé des dizaines de milliers de soldats à la frontière ukrainienne en prévision d'une invasion imminente.

Moscou dément pour sa part toute velléité belliqueuse et accuse en retour l'Ukraine de constituer une "menace" pour elle, et l'Otan de vouloir s'étendre jusqu'à ses frontières.

L'Otan et l'Union européenne ont mis en garde Moscou jeudi contre de "lourdes conséquences" en cas d'intervention militaire en Ukraine, après avoir rejeté la volonté de veto de la Russie sur la possible adhésion de Kiev à l'Alliance.

L'Est ukrainien est depuis 2014 le théâtre d'une guerre avec les séparatistes dont Moscou est largement considéré comme le parrain militaire, malgré ses dénégations.

Ce conflit, qui a fait plus de 13.000 morts, a éclaté peu après l'annexion de la Crimée par la Russie.