Des milliers de Catalans défilent à Barcelone contre les 25% de cours en espagnol à l'école

Des milliers de Catalans défilaient samedi dans les rues de Barcelone pour défendre l'usage de la langue catalane dans les écoles, après une décision de justice jeudi imposant qu'un quart des cours soit donné en castillan, rapportent les médias espagnols.

Des milliers de Catalans défilent à Barcelone contre les 25% de cours en espagnol à l'école
©AP
Belga

Quelque 35.000 manifestants, selon un décompte de la police locale citée par le quotidien El País, scandaient "'Ara i sempre, l'escola en català" ("Aujourd'hui et pour toujours, l'école en catalan"), dans cette région du nord-est de l'Espagne en proie à des velléités indépendantistes. La manifestation, partie de la Plaza Tetuán vers 11h30 samedi, était organisée par la plateforme Somescola, défendant un enseignement en catalan dans cette région de 7,7 millions d'habitants, et a rassemblé de nombreux membres de la communauté éducative, des syndicats et des associations de promotion de la culture catalane comme Òmnium Cultural. Des personnalités politiques se sont également jointes au cortège, comme le président régional Pere Aragonès, la présidente du parlement catalan Laura Borràs ou des représentants des partis séparatistes ERC, Junts et CUP.

Des milliers de Catalans défilent à Barcelone contre les 25% de cours en espagnol à l'école
©AFP

Jeudi, le Tribunal supérieur de justice de Catalogne a, pour la première fois, rendu une décision imposant que chaque matière soit dispensée à hauteur de 25% minimum en espagnol, dans tout le système éducatif. Une décision qui menace le modèle d'immersion linguistique actuellement en vigueur en Catalogne, selon les protestataires.

Pour les manifestants, l'immersion a permis au catalan de retrouver un usage courant après avoir été réprimé sous la dictature du général Francisco Franco, entre 1939 et 1976. "Il n'est pas digne d'une démocratie qu'un tribunal invalide un système éducatif soutenu par la société (catalane, NDLR) et son parlement", a déclaré le président de Somescola, Òscar Escuder, cité par Euronews.

La Catalogne est fortement divisée entre partisans du séparatisme et unionistes. Récemment, le thème de l'indépendance catalane s'est immiscé jusque sur les bancs de l'école. Une famille de Barcelone a saisi la justice pour demander que son enfant de 5 ans puisse suivre un quart des cours en espagnol. Le tribunal catalan a donné raison aux parents, estimant que l'usage du castillan était "résiduel" dans l'enseignement en Catalogne. La famille a depuis lors reçu des menaces, tandis que certains politiciens se sont emparés du sujet. Le président du Parti Populaire (PP, conservateur) Pablo Casado avait ainsi affirmé vendredi que des enfants catalans surpris en train de s'exprimer en espagnol étaient empêchés d'aller aux toilettes ou revenaient de l'école le cartable lesté de pierres.

La Constitution espagnole instaure le castillan comme langue de la nation, mais ajoute que les langues régionales, comme le catalan ou le basque, font partie intégrante du patrimoine culturel et doivent donc être respectées et protégées.