Le Pacte local énergie-climat flamand devient un modèle pour l’UE

Le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans, architecte du Pacte vert européen ("Green Deal"), a demandé au vice-président Open VLD du gouvernement flamand, Bart Somers, de devenir ambassadeur climat auprès des pouvoirs locaux dans l’Union, ont indiqué lundi les deux responsables dans un communiqué.

Le Pacte local énergie-climat flamand devient un modèle pour l’UE
©BELGA
Belga

Ministre de l’Administration intérieure, M. Somers a élaboré le Pacte local énergie-climat (LEKP), qui doit aider les villes et communes de Flandre à relever le défi climatique.

"Les ambitions doivent se traduire dans des mesures concrètes, et pour ce faire, nous avons fortement besoin des autorités locales. Le LEKP propose à cet égard une approche fantastique, et c'est elle que nous allons maintenant promouvoir dans toute l'Europe", afiirme M. Timmermans dans ce communiqué.

Quatre axes d’action

Le Pacte local flamand a déjà été signé par 293 des 300 villes et communes du nord du pays. Il se concentre sur quatre chantiers (verdissement, énergie participative, mobilité durable et eaux de pluie), avec à chaque fois des objectifs concrets. Il promeut par exemple dans chaque commune la présence d’au moins un arbre par habitant, la réalisation de 50 rénovations collectives par millier d’unités d’habitation, l’installation d’une borne de rechargement électrique par 100 habitants et la perméabilisation d’au moins un mètre carré de sol par habitant.

"Nous pouvons être très fiers de nos villes et communes flamandes. Ce qu'elles font ici en Flandre sera exporté dans toute l'Europe. Et c'est nécessaire : le pouvoir local est celui de la solution pour ce défi global", a pour sa part réagi M. Somers par voie de communiqué.

Sur le même sujet