Limitation des contacts pour les fêtes, compétitions sportives à huis clos: l'Allemagne resserre la vis face au variant Omicron

Nos voisins allemands imposent de nouvelles restrictions face au variant Omicron du coronavirus.

Face à la menace du variant Omicron du Covid-19, l'Allemagne va limiter les contacts, même entre personnes vaccinées, à un maximum de dix invités pour les fêtes du Nouvel An, a annoncé mardi le chancelier allemand Olaf Scholz.

"Il n'est plus temps de faire la fête et de passer des soirées conviviales en grand nombre", a souligné le dirigeant à l'issue d'une réunion avec les dirigeants des 16 Etats régionaux, assurant que "la cinquième vague menace déjà".

Cette limitation, qui vaut également pour les personnes guéries d'une contamination par le Covid-19, entre en vigueur à partir du 28 décembre au plus tard pour toutes les réunions privées. Pour les non-vaccinés, la limite tombe à deux invités maximum, a précisé Olaf Scholz au cours d'une conférence de presse.

Les clubs et les discothèques vont également fermer leurs portes dans tout le pays. Ils le sont déjà dans certaines régions particulièrement touchées par la pandémie, comme la Bavière.

Toutes les compétitions sportives, en particulier les matches de football, se dérouleront désormais à huis clos, ce qui devrait concerner la Bundesliga au moment de la reprise du championnat d'Allemagne le 7 janvier.

Le dirigeant social-démocrate a jugé que si le variant Omicron n'avait pas encore complètement déferlé sur l'Allemagne, ce n'est qu'"une question de quelques semaines" avant qu'il en soit ainsi.

"Le nombre des infections va massivement augmenter dans les semaines à venir, nous devons nous y préparer dès maintenant", a-t-il souligné, appelant à la "responsabilité individuelle" des Allemands concernant le respect des nouvelles restrictions.

Il a notamment vivement recommandé aux Allemands d'effectuer des tests avant de se réunir pour les fêtes de Noël et de la Saint-Sylvestre.

Experts et virologues ont multiplié les appels à davantage de restrictions face à la vague attendue liée au variant Omicron.

Contrairement aux Pays-Bas voisins, l'Allemagne n'envisage pas de fermer des magasins jugés non essentiels, les cinémas ou les restaurants, jugeant suffisant de limiter leur accès aux personnes vaccinées ou guéries.

Le gouvernement et les Länder demandent aux gestionnaires d'infrastructures critiques (hôpitaux, sécurité, services de secours, télécommunications, approvisionnement en électricité et en eau) de préparer des plans de continuité du service si les contaminations et les quarantaines se multiplient au sein du personnel.

La première économie européenne est touchée depuis le début de l'automne par une virulente reprise de l'épidémie. Le nombre des nouveaux cas a légèrement reflué depuis le retour à de nombreuses restrictions, mais le niveau des contaminations reste élevé. Mardi, il atteignait près de 24.000 cas en 24 heures tandis que samedi il s'élevait à près de 43.000.

L'Allemagne a déjà durci les restrictions à plusieurs reprises notamment pour les quelque 30% de ses habitants qui ne sont pas vaccinés.