Extradition de Julian Assange: ses avocats entament une procédure d'appel

Les avocats du fondateur de WikiLeaks Julian Assange ont entamé une procédure d'appel devant la Cour suprême du Royaume-Uni jeudi, espérant empêcher son extradition vers les États-Unis, a déclaré sa fiancée.

Extradition de Julian Assange: ses avocats entament une procédure d'appel
©AFP
AFP

Le 10 décembre, la Haute Cour a annulé une décision de première instance qui s'opposait à l'extradition de Julian Assange aux Etats-Unis. Ces derniers lui reprochent d'avoir diffusé, à partir de 2010, plus de 700.000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan.

Poursuivi notamment pour espionnage, il risque s'il est jugé aux Etats-Unis jusqu'à 175 ans de prison. Cette affaire représente, selon ses soutiens, une attaque gravissime contre la liberté de la presse.

La fiancée de Julian Assange, Stella Moris, a déclaré sur Twitter qu'il avait déposé un recours en appel jeudi.

Mme Moris, une avocate et la mère de ses deux enfants, a expliqué qu'une décision sur un éventuel feu vert à un examen de l'affaire devant la Cour Suprême n'était pas attendue avant la troisième semaine de janvier.

Au cours de l'audience en appel au sujet de son extradition fin octobre, les États-Unis avaient cherché à rassurer sur le traitement qui serait réservé au fondateur de WikiLeaks.

Les magistrats de la Haute Cour ont souligné que les assurances fournies par les Etats-Unis étaient des "engagements solennels proposés par un gouvernement à un autre".

Incarcéré dans une prison de haute sécurité près de Londres depuis deux ans et demi, Julian Assange avait été arrêté par la police britannique en avril 2019 après avoir passé sept ans dans l'ambassade londonienne de l'Equateur où il s'était réfugié alors qu'il était en liberté sous caution.

Il craignait alors une extradition vers les États-Unis ou la Suède où il faisait l'objet de poursuites pour viol depuis abandonnées.

Sur le même sujet