Migration: la justice italienne abandonne les poursuites contre l'activiste Carola Rackete

La justice italienne abandonne les poursuites contre Carola Rackete, l'Allemande aux commandes du navire humanitaire Sea-Watch 3, qui avait sauvé des migrants et les avaient débarqués en Italie, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Migration: la justice italienne abandonne les poursuites contre l'activiste Carola Rackete
©Oliver Berg/dpa
DPA

Le juge d'instruction d'Agrigento (Sicile), en charge de l'enquête, a accepté de classer l'affaire. Cela signifie que les dernières poursuites contre Carola Rackete ont été abandonnées, a confirmé l'organisation Sea-Watch, basée à Berlin. La décision est définitive, et ne peut donc plus faire l'objet d'un recours.

La jeune Allemande avait accosté en force fin juin 2019 avec une quarantaine de migrants à bord du Sea-Watch 3 dans la petite île de Lampedusa.

Carola Rackete avait ignoré le veto imposé par le ministre de l'Intérieur de l'époque, Matteo Salvini, chef du parti d'extrême droite de la Ligue, dans le cadre de sa politique des "ports fermés" destinée à endiguer le flux d'immigration clandestine sur les côtes italiennes.

L'Italie est l'un des principaux points d'entrée pour les migrants en provenance d'Afrique du Nord, essentiellement de Tunisie et de Libye.

Dans un arrêt précédent, la justice italienne avait déjà reconnu que Carola Rackete avait fait son devoir en sauvant des vies humaines. Cette décision était fondée sur le fait qu'amarrer au port de Tripoli, en Libye, n'aurait pu être considéré comme un endroit sûr.