La justice russe achève de dissoudre l'ONG Mémorial: "Un coup effrayant pour la liberté d'expression", selon Londres

La dissolution par la justice russe de la principale organisation de défense des droits en Russie, Mémorial, "affaiblit" la communauté russe des défenseurs des droits de l'homme "en déclin", ont estimé mercredi les Nations unies. Londres a pour sa part dénoncé un "coup effrayant" pour la liberté d'expression.

Des manifestants en soutien à l'ONG Mémorial devant le tribunal de Moscou, le 29 décembre 2021.
Des manifestants en soutien à l'ONG Mémorial devant le tribunal de Moscou, le 29 décembre 2021. ©AFP
AFP

La dissolution par la justice russe de la principale organisation de défense des droits en Russie, Mémorial, "affaiblit" la communauté russe des défenseurs des droits de l'homme "en déclin", ont estimé mercredi les Nations unies.

"Nous regrettons profondément la décision de la Cour suprême de fermer Mémorial International et celle du tribunal de Moscou de fermer son organisation soeur, le Centre de défense des droits humains. Elles aboutissent à la dissolution de deux des groupes de défense des droits de l'Homme les plus respectés de Russie et affaiblissent encore davantage la communauté en déclin des droits de l'Homme du pays", a déclaré à l'AFP une porte-parole du Bureau des droits de l'homme des Nations unies.

"Une société civile libre, diverse et active est cruciale pour toute société et les voix légitimes de la société civile ne doivent pas être stigmatisées, y compris par l'usage de l'expression 'agent de l'étranger'", a encore déclaré la porte-parole de la Haute commissaire aux droits de l'Homme Michelle Bachelet.

"Nous exhortons les autorités russes à protéger et soutenir les personnes et les organisations qui travaillent au progrès des droits de l'Homme dans la Fédération de Russie", a-t-elle ajouté.

Londres dénonce un "coup effrayant" porté à la liberté d'expression

La cheffe de la diplomatie britannique, Liz Truss, s'est dite mercredi quant à elle "profondément préoccupée" par la dissolution de Mémorial, y voyant un nouveau "coup effrayant" porté à la liberté d'expression dans ce pays.

"Mémorial a travaillé sans relâche pendant des décennies pour assurer que les violations (des droits) de l'ère soviétique ne soient jamais oubliées. Sa fermeture porte un nouveau coup effrayant à la liberté d'expression en Russie", a déclaré Mme Truss sur Twitter.

Sur le même sujet