Le choix cornélien de Mario Draghi

Le pays s’interroge sur les ambitions politiques du président du Conseil.

Conferenza stampa di fine anno del Presidente del Consiglio Mario Draghi
©LAPRESSE
Valérie Dupont, correspondante à Rome
"Mon destin personnel est sans importance, je n'ai pas d'ambitions particulières !", a proclamé Mario Draghi lors de la traditionnelle conférence de presse de fin d'année le 22 décembre dernier. "Je suis, si vous voulez, un grand-père au service des institutions", a ajouté en souriant l'actuel président du Conseil des ministres italien. Mais à la question de savoir si sa présence à la tête du gouvernement était indispensable jusqu'à la fin de la législature prévue en mars 2023, de quoi assurer la bonne gestion des fonds du plan de relance européen,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet