Un bâtiment scolaire "J.K. Rowling" débaptisé en raison des opinions de la créatrice d'Harry Potter

En cause, les opinions de l'écrivaine jugées transphobes.

Un bâtiment scolaire "J.K. Rowling" débaptisé en raison des opinions de la créatrice d'Harry Potter
©epa
J.F.

Alors que le premier film de la saga "Harry Potter" a fêté ses 20 ans, l'auteure des aventures du sorcier, elle, continue de faire polémique. Un établissement anglais qui avait nommé un de ses bâtiments "J.K. Rowling" en l'honneur de l'écrivaine, a en effet décidé de le débaptiser. La Boswells School (Essex, Angleterre), qui accueille des élèves de 11 à 18 ans, a préféré le renommer en l'honneur de Kelly Holmes, une athlète britannique. La cause de ce changement de nom? Les opinions de l'écrivaine jugées transphobes.

"Nous voulons créer une communauté scolaire dynamique, inclusive et démocratique", a déclaré Stephen Mansell, le directeur de l'école. "Suite aux nombreuses demandes d'élèves et du personnel, ainsi qu'à un vote de l'ensemble de l'école, nous avons revu et renommé l'un des bâtiments", a-t-il expliqué.

Ce n'est pas la première fois que l'écrivaine est blâmée pour ses propos. En 2020, elle avait été accusée de transphobie après avoir relayé un article qui parlait des "personnes qui ont leurs règles". Elle avait commenté la publication en disant : "je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ça. Que quelqu'un m'aide. Feum? Famme? Feemm?". Ses propos avaient provoqué la colère des internautes qui lui avaient rappelé que les hommes transgenres pouvaient avoir leurs règles, et que les femmes transgenres n'en avaient pas.

Depuis, J.K. Rowling a indiqué avoir reçu de nombreuses menaces de mort.