Pour Boris Johnson, la fête est dite

En plein confinement, une centaine de personnes ont été invitées à faire la fête.

Pour Boris Johnson, la fête est dite
©AFP
© Libération
La saga des soirées illégales de Downing Street continue. Au cours des derniers mois, la presse britannique a révélé que plusieurs fêtes de Noël ont été données fin 2020 dans la résidence du Premier ministre britannique, Boris Johnson. La bombe a provoqué colère et émoi au sein de la population, car à l'époque, le Royaume-Uni vivait sous le coup des restrictions liées au Covid et s'apprêtait à se confiner. Une nouvelle révélation risque d'ajouter...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet