Roberta Metsola, élue haut la main présidente du Parlement européen, malgré sa position anti-avortement

Malgré son opposition au droit à l’avortement, la Maltaise a été élue à la présidence du Parlement européen. Elle a recueilli une confortable majorité, en raison de l’accord passé entre conservateurs, socialistes et libéraux.

Olivier le Bussy, envoyé spécial à Strasbourg
Roberta Metsola, élue haut la main présidente du Parlement européen, malgré sa position anti-avortement
©AFP
L’élection de Roberta Metsola à la présidence du Parlement est marquée par une double coïncidence de dates. L’une relève de l’anecdote : la conservatrice maltaise a été élue mardi, en session plénière, à Strasbourg, le jour même de son quarante-troisième anniversaire, au premier tour du scrutin, avec une majorité de 488 voix (sur 690). Forte du soutien de son groupe, le Parti populaire européen (PPE),...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité