Entrée en vigueur du pass vaccinal, fin du télétravail, réouverture des boîtes de nuit... : voici toutes les annonces de Jean Castex

Jean Castex a présenté le calendrier de levée des mesures sanitaires.

Un conseil de défense sanitaire (équivalent du Comité de concertation) s'est tenu ce jeudi en France, à la suite duquel le porte-parole du gouvernement a annoncé qu'une conférence de presse se tiendrait à 19h ce jeudi. Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont dévoilé un calendrier de levée des restrictions sanitaires.

Le pass vaccinal entrera en vigueur à partir du 24 janvier, a annoncé le Premier ministre, à l'entame de son allocution, avant de faire le point sur la situation épidémiologique du pays."La France est frappée depuis plus de deux mois par une vague d'une ampleur exceptionnelle", a commencé Jean Castex. "Cette vague n'est pas terminée mais la situation commence à montrer des signes encourageants. Delta, qui est plus dangereux, commence à diminuer. Ainsi le nombre de personnes en soins intensifs commence à légèrement baisser".

"Nous allons étendre la possibilité d’un rappel vaccinal pour tous les adolescents de 12 à 17 ans dès lundi 24 janvier", a annoncé Jean Castex. Mais cette disposition ne sera pas obligatoire. "Nous devons poursuivre sans relâche notre stratégie d'aller vers les non-vaccinés", a-t-il insisté.

"Grâce à la vaccination et au pass sanitaire, nous n'avons pas eu à prendre des mesures aussi contraignantes que nos voisins", s'est félicité Jean Castex.

Des assouplissements à partir du mois de février

"L'évolution de la situation nous permet d'envisager des assouplissements dès le début du mois de février", a-t-il fait savoir.

L'ensemble des Français de 16 ans et plus devront bénéficier d'un schéma vaccinal complet pour se rendre au restaurant, dans les stades, ou encore dans les trains... Il ne sera plus possible, sauf pour les enfants, de s'y rentre avec un test négatif, a précisé Jean Castex au sujet du pass vaccinal. "Nous allons permettre à celles et ceux qui feront leur première dose d’ici le 15 février de bénéficier d’un pass vaccinal à deux conditions : faire une deuxième dose un mois plus tard et justifier d’un test négatif de moins de 24 heures dans l’intervalle." Par contre, le pass sanitaire sera maintenu pour les enfants de 12 à 15 ans.

"La transformation du pass sanitaire en pass vaccinal est nécessaire et cohérente, elle assume de faire peser clairement la contrainte sur les non-vaccinés, et ainsi lever les mesures de freinage", a-t-il justifié. Le Premier ministre a donc annoncé les deux échéances du calendrier de levée des mesures sanitaires.

Dès mercredi 2 février, les jauges seront supprimées. Tous les établissements culturels et sportifs qui accueillent du public pourront de nouveau le faire sans restrictions, à condition de faire respecter le port du masque. Le télétravail et le port du masque en extérieur ne seront plus obligatoires. Le télétravail restera tout de même recommandé.

Ensuite, à compter du 16 février, les discothèques pourront rouvrir. La consommation sera de nouveau possible debout dans les bars, les transports, les stades et les cinémas, a aussi annoncé Jean Castex. Un allègement du protocole sanitaire à l'école est aussi envisagé.

"Le pass vaccinal pourrait être suspendu si la pression épidémique et hospitalière venait à être réduite de façon durable", a-t-il aussi précisé.

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a ensuite pris la parole. "On appliquera le pass vaccinal aussi longtemps que nécessaire, mais pas plus longtemps que nécessaire", a-t-il promis, expliquant que "le pass vaccinal est un outil de protection, qui booste les vaccinations. S’il n’y a pas de nouveau variant, s’il n’y a pas de nouvelles vagues qui émergent, on pourra revivre normalement".