Conflit en Ukraine: la Russie veut le retrait des troupes étrangères de l'Otan de Roumanie et Bulgarie

La Russie a réclamé vendredi un retrait des troupes étrangères de l'Otan de deux pays membres, la Bulgarie et la Roumanie, dans le cadre d'un traité qu'elle réclame pour une désescalade de la crise ukrainienne.

AFP/BELGA
Conflit en Ukraine: la Russie veut le retrait des troupes étrangères de l'Otan de Roumanie et Bulgarie
©AP

"Il n'y a pas d'ambiguïté", écrit le ministère russe des Affaires étrangères en réponse à une question écrite d'un média, "il s'agit du retrait des forces étrangères, des équipements et des armements ainsi que d'autres mesures dans le but de revenir à la situation de 1997 dans les pays qui n'étaient pas alors membres de l'Otan.

"C'est le cas de la Roumanie et la Bulgarie", dit le ministère, mais de nombreux autres sont concernés également en Europe centrale et orientale, comme par exemple la Pologne et les pays baltes.

Il s'agit d'une réponse écrite du ministère à une question à laquelle le ministre Sergueï Lavrov n'avait pas pu répondre lors de sa conférence de presse du 14 janvier.

Elle a été publiée le jour d'un face-à-face à Genève sur l'Ukraine entre le ministre et son homologue américain Antony Blinken, Washington accusant Moscou de préparer une nouvelle invasion de ce pays ex-soviétique devenu pro-occidental et qui ambitionne de rejoindre l'Otan.

La Russie réclame pour garantir sa sécurité qu'Américains et Européens signent des traités pour que l'Otan renonce à tout élargissement et revienne sur l'architecture sécuritaire construite en Europe après la fin de la Guerre froide et la chute de l'URSS.

Selon le Kremlin, les Occidentaux avaient promis verbalement aux Russes dans les années 1990 de ne jamais élargir l'Alliance, promesses rompues avec les accroissements successifs de l'Otan aux ex-pays du glacis communiste et de l'Union soviétique.

Pour les Occidentaux, les exigences russes sont inacceptables, arguant du caractère défensif de leur alliance d'une part, et de la souveraineté des États qui doivent rester libre de choisir leurs alliances d'autre part.

Sur le même sujet