La sombre histoire de la "dernière sorcière d'Europe", torturée et décapitée pour une aiguille et un bol de lait

Quand l'enfant des Tschudi se met à souffrir de maux inexpliqués, tous les regards se tournent vers la nouvelle servante au passé douteux. Renvoyée sur-le-champ, Anna Göldi se retrouve très vite au centre d'une chasse aux sorcières. Mais si tout porte à croire que la gouvernante est coupable, on sait aujourd'hui qu'elle était la véritable victime dans cette histoire. Dans le cadre de son dossier "Il était une fois", LaLibre.be revient sur le triste destin de la "dernière sorcière d'Europe".

La sombre histoire de la "dernière sorcière d'Europe", torturée et décapitée pour une aiguille et un bol de lait
©Wikimedia Commons
Une aiguille dans un bol de lait. Madame Tschudi, qui découvre en ce matin d'octobre 1781 le petit objet baignant dans le liquide blanchâtre que buvait sa fille, est interloquée. "Comment cette aiguille a-t-elle pu atterrir là ?", s'interroge-t-elle. Mais très vite, la stupeur laisse place au soulagement. Le pire a été évité, l'aiguille n'a pas blessé Annemiggeli, âgée de 8 ans. Mais quand, le lendemain,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet