L’Europe explore ses options pour réagir à toute escalade russe : "La réaction sera très rapide. Ce sera une question de jours"

Les ministres des Affaires étrangères arrêtent lundi leur position sur la crise ukrainienne.

L’Europe explore ses options pour réagir à toute escalade russe : "La réaction sera très rapide. Ce sera une question de jours"
©AP
"Nous devons être clairs : we mean business" (nous sommes sérieux). C'est ainsi qu'un diplomate européen résumait, vendredi, le défi des Européens, alors que la Russie continue de les snober pour traiter avec les États-Unis de la crise à la frontière de l'Ukraine - qu'elle a provoquée, en y dépêchant 100 000 soldats - et des sphères d'influence sur le Vieux continent. Après une discussion avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken, les ministres des Affaires étrangères des Vingt-sept, réunis à Bruxelles ce lundi, vont arrêter et présenter leur position sur cette crise, sur les conséquences...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet