Si la Russie envahit l'Ukraine, le gazoduc Nord Stream 2 ne sera pas activé, assure Washington

Les Etats-Unis ont dit jeudi être persuadés que le gazoduc controversé Nord Stream 2 entre la Russie et l'Allemagne ne sera pas activé si Moscou envahit l'Ukraine.

Si la Russie envahit l'Ukraine, le gazoduc Nord Stream 2 ne sera pas activé, assure Washington
©AFP

"Nous continuons nos conversations très fortes et claires avec nos alliés allemands et je veux être claire avec vous aujourd'hui: si la Russie envahit l'Ukraine, d'une manière ou d'une autre, Nord Stream 2 n'ira pas de l'avant", a déclaré la numéro 3 de la diplomatie américaine, Victoria Nuland, devant la presse.

Sur la base d'un compromis conclu l'été dernier avec Washington sur ce gazoduc dont les Américains ne voulaient pas mais qui est désormais achevé, Berlin a affirmé que son avenir serait bien sur la table en cas d'attaque russe en Ukraine. Mais le gouvernement allemand n'est pas allé jusqu'à confirmer clairement qu'il n'entrera pas en fonctions.

"Nous sommes en train de travailler à un paquet de sanctions fortes" avec les alliés occidentaux en cas d'invasion russe, qui couvre plusieurs aspects "y compris Nord Stream 2", a déclaré jeudi la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, devant la chambre des députés.

"Je pense que les déclarations faites à Berlin, y compris aujourd'hui, sont très, très fortes", a réagi Victoria Nuland. "Nous allons travailler avec l'Allemagne pour nous assurer que le gazoduc n'ira pas de l'avant", a-t-elle ajouté, relevant qu'il n'avait pas encore les certifications nécessaires pour devenir opérationnel.

Alors que la Chine vient de publiquement apporter son soutien aux "préoccupations raisonnables" de Moscou dans la crise ukrainienne, Victoria Nuland a par ailleurs demandé au rival asiatique d'utiliser son "influence" sur la Russie.

"Nous appelons Pékin à utiliser son influence sur Moscou pour les pousser à la diplomatie, car s'il y a un conflit en Ukraine, ce n'est pas bon pour la Chine non plus", a-t-elle estimé. "Il y aurait un impact important sur l'économie mondiale" et "sur le secteur énergétique", a-t-elle ajouté.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken s'est entretenu par téléphone ces dernières heures avec le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

Sur le même sujet