Pour Vladimir Poutine, les peuples russe et ukrainien ne font qu’un: "Le mur dressé entre nous est notre grande tragédie commune"

Cet article s'inscrit dans notre couverture spéciale "Ukraine : le spectre d'un conflit majeur".

Paul Gogo, correspondant à Moscou
Pour Vladimir Poutine, les peuples russe et ukrainien ne font qu’un: "Le mur dressé entre nous est notre grande tragédie commune"
©AFP
En 2014, alors que Vladimir Poutine et ses hommes sans insignes venaient d'annexer la Crimée, des dizaines d'analyses sont apparues dans les médias. Il existait des périodes historiques permettant de tout justifier : "le retour de la Crimée en Russie" pour les uns, "le caractère ukrainien de la péninsule" pour les autres. Avec l'entrée en guerre dans le Donbass, le débat, plus émotionnel...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet