L'avenir politique de Boris Johnson pourrait se jouer ce lundi

Le très attendu rapport d'enquête sur le "Partygate" a été rendu ce lundi au Premier ministre britannique.

Belga avec Rédaction

Un rapport administratif très attendu sur le scandale des fêtes à Downing Street durant le confinement a été remis au Premier ministre britannique Boris Johnson, ont indiqué des médias britanniques lundi. La publication de ce rapport, rédigé par la haute fonctionnaire Sue Gray, sur les pots de départ, garden parties et fêtes de Noël ou d'anniversaire organisés en 2020 et 2021 à la résidence du Premier ministre tient en haleine depuis plusieurs semaines la presse et la classe politique britanniques.

Mais le document tardait à être publié, selon la presse en raison d'interrogations sur ce qui peut y figurer, alors que la police s'est à son tour emparée du scandale.

"Nous pouvons confirmer que Sue Gray a fait le point sur son enquête auprès du Premier ministre", a commenté, dans un communiqué laconique, un porte-parole du Cabinet Office, agence interministérielle dont sont issus les travaux de la haute fonctionnaire.

Selon l'agence de presse britannique PA, "une version" de son enquête a été remise à Boris Johnson, et Sky News affirme que le document remis lundi ne constitue pas "le rapport complet et final", alors que le dirigeant conservateur devrait faire une déclaration à la Chambre des Communes dans l'après-midi. Downing Street a confirmé que le rapport serait publié sur le site du gouvernement avant la déclaration de Boris Johnson aux députés, prévue à 15h30.

Faisant craindre la publication d'une version édulcorée, la police britannique avait provoqué l'indignation vendredi en demandant que ce rapport interne soit expurgé d'éléments clés afin de ne pas nuire à ses propres investigations sur plusieurs de ces fêtes, potentiellement les plus dommageables pour Boris Johnson.

Les partis de l'opposition réclament sa publication dans son intégralité.

La méthode de la police critiquée

La police britannique, qui a ouvert une enquête sur plusieurs de ces fêtes, potentiellement les plus dommageables pour Boris Johnson, avait provoqué l'indignation en demandant que ce rapport interne soit expurgé d'éléments clés afin de ne pas nuire à ses propres investigations, faisant craindre la publication d'une version édulcorée.

Ces fêtes ont plongé Boris Johnson dans une grave crise qui menace son maintien à son poste, les appels à la démission s'étant multipliés jusque dans la majorité conservatrice. Beaucoup de députés de son camp attendent la publication du rapport interne pour décider de tenter de l'évincer ou non par le biais d'un vote de défiance.

Sur le même sujet