Ukraine: "Les menaces de sanctions américaines ne nous feront pas battre en retraite"

La Russie a affirmé mardi qu'elle n'allait pas "battre en retraite" face aux menaces de sanctions des Etats-Unis en lien avec les tensions en Ukraine, donnant le ton avant un entretien téléphonique important entre Moscou et Washington.

AFP

"C'est Washington, pas Moscou, qui alimente les tensions. Nous n'allons pas battre en retraite et nous tenir au garde-à-vous en écoutant les menaces de sanctions américaines", a affirmé l'ambassade russe à Washington sur sa page Facebook.

L'ambassade russe réagissait à un tweet de la diplomatie américaine incriminant Moscou pour avoir "envahi" l'Ukraine en 2014 et annexé la péninsule de Crimée.

Cet échange peu amène s'inscrit dans un contexte de vives tensions autour de l'Ukraine.

La Russie est accusée par les Occidentaux d'avoir massé plusieurs dizaines de milliers de militaires à la frontière de son voisin en prévision d'une possible invasion.

La Russie dément toute velléité belliqueuse, mais conditionne toute désescalade à une liste d'exigences, nécessaires selon elle pour garantir sa sécurité, notamment l'assurance que l'Ukraine ne sera jamais membre de l'Otan.

Mardi, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken doit s'entretenir avec son homologue russe Sergueï Lavrov des suites à donner à cette crise, alors que les discussions ont jusqu'ici illustré le fossé qui sépare les deux camps.

L'Ukraine est déchirée depuis 2014 par un conflit dans l'est du pays entre les forces de Kiev et des séparatistes prorusses soutenus par Moscou.

--> Notre dossier sur le conflit ukrainien