Vladimir Poutine ferme la porte à la paix

La Russie passe à l'offensive. Il a reconnu l’indépendance des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, puis ordonné dans la foulée à l’armée russe de “maintenir la paix” dans ces territoires séparatistes de l'est de l'Ukraine.

Les accords de Minsk, censés sceller la paix dans le Donbass, "n'ont absolument aucune perspective". Vladimir Poutine a clôturé, sur ces mots, la réunion du Conseil de sécurité, regroupant les principaux responsables militaires et des services de renseignement, qu'il avait convoquée lundi pour évaluer la situation dans l'est de l'Ukraine. Le président russe est réapparu quelques heures plus tard, en soirée, pour annoncer, à l'issue d'un long discours, qu'il reconnaissait "immédiatement" l'indépendance des Républiques populaires de Donetsk et de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet