"L’objectif du président russe aujourd’hui, c’est de montrer que la menace est ukrainienne et d’inverser les responsabilités"

“Le portrait idyllique que brosse Poutine omet la répression que l’URSS a infligée à l’Ukraine”, estime la politologue Alexandra Goujon.

Au travers d'un discours empreint de références historiques, lundi soir, Vladimir Poutine a remis en question le bien-fondé de l'indépendance ukrainienne, faisant craindre une intervention militaire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité