L’Ukraine demande l’exclusion de la Russie du Conseil de l'Europe

Véronique Leblanc, à Strasbourg
L’Ukraine demande l’exclusion de la Russie du Conseil de l'Europe
©AFP

Le représentant permanent de l'Ukraine auprès du Conseil de l'Europe, Boris Tarasyuk a réclamé jeudi l'exclusion de la Russie de l'organisation internationale. Réunissant 47 pays du continent, le Conseil de l'Europe se donne pour mission de défendre les droits de l'homme, la démocratie et l'état de droit. "Nous attendons maintenant du Conseil de l'Europe qu'il prenne la bonne décision et la seule que nous imaginons en Ukraine est que la Russie [en] soit exclue", a déclaré l'ancien chef de la diplomatie ukrainienne.

La secrétaire générale du Conseil de l'Europe (COE) , Marija Pejcinovic Buric, a condamné "fermement" jeudi "l'attaque militaire russe contre l'Ukraine". Elle a annoncé la prochaine tenue d'une réunion extraordinaire du Comité des ministres et de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Par communiqué, elle a évoqué "une flagrante violation du statut du COE et de la Convention européenne des droits de l'homme". Dans le statut, il est écrit que tout membre qui enfreint gravement l'article 3 (qui se réfère à la prééminence du droit et au principe qui veut que toute personne placée sous la juridiction du COE doit jouir des droits de l'homme et des libertés fondamentales) peut être suspendu de son droit de représentation et invité à se retirer. S'il n'est pas tenu compte de cette invitation, "le Comité des ministres peut décider que l'État membre a cessé d'appartenir au Conseil de l'Europe à compter d'une date que le Comité des ministres fixe lui-même".

En 2014, la délégation russe avait été privée de son droit de vote au sein de l’Assemblée parlementaire, suite à l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée. La Russie avait alors boycotté les sessions et suspendu le versement de sa contribution au budget du COE, avant d’être réintégrée, cinq ans plus tard.