Des gardes-frontières ukrainiens refusent de déposer les armes et se font bombarder: "Ils sont morts en héros"

Treize garde-frontières ukrainiens qui défendaient une île stratégique située dans la mer Noire ont été tués jeudi après avoir refusé de déposer les armes face à des soldats russes. L'un d'entre eux a même décidé de les défier courageusement.

La Rédaction

Le média ukrainien 'Ukrayinska Pravda' a obtenu une bande audio saisissante dans laquelle on peut entendre un responsable russe demander aux gardes-frontières de l'île des Serpents de se rendre ou ils seront "bombardés".

"C’est le navire de guerre russe. Je vous suggère de rendre les armes et de capituler pour éviter que le sang de victimes inutiles ne coule. Sinon, vous serez sous les bombes", lance un officier au mégaphone, selon un enregistrement publié par le média ukrainien.

"C’est la fin", souffle alors un soldat ukrainien. "Est-ce que je devrais lui dire d’aller se faire foutre ?", demande-t-il à une sœur d’arme. "Oui" lui répond la femme. Il monte alors le volume à fond dans son mégaphone et répond : "Navire russe, va te faire foutre !"

Les 13 garde-frontières ont tous été tués par une frappe aérienne et des tirs d’artillerie. "Ils sont morts en héros", a salué le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, dans une allocution. Il a précisé qu’ils seraient tours décorés, à titre posthume, de la médaille de "héros d’Ukraine".