Invasion russe: "Le problème, c’est que Poutine a changé"

Pour le chercheur Bruno Tertrais, Vladimir Poutine donne tous les signes aujourd’hui d’un dictateur enfermé dans une bulle politique et sanitaire qui a contribué à sa radicalisation.

Alexandra Schwartzbrod, pour Libération
Bruno Tertrais est directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, expert en géopolitique et dissuasion nucléaire....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité