L’Europe brise ses tabous pour accueillir les réfugiés ukrainiens

L’Europe brise ses tabous pour accueillir les réfugiés ukrainiens
©AP
Confrontés à une guerre sur leur propre continent, les Vingt-sept semblent presque avoir oublié leurs divisions autour de l'accueil des réfugiés. La nécessité d'ouvrir les portes aux Ukrainiens s'est imposée comme une évidence, à commencer pour ces pays, dont la Pologne et la Hongrie, qui avaient qualifié les réfugiés de "menace" et blâmé Angela Merkel pour avoir tendu la main à 1,5 million de personnes fuyant la guerre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité