"Vos médias sont censurés", "Poutine détruit la Russie", "Le Kremlin ment": des sms envoyés en Russie pour lutter contre la désinformation

Voici comment envoyer des sms à des Russes pour les informer sur la situation en Ukraine.

"Vos médias sont censurés", "Poutine détruit la Russie", "Le Kremlin ment": des sms envoyés en Russie pour lutter contre la désinformation
©Shutterstock

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l'information circule difficilement en Russie. Seul le discours officiel, qui nie toute guerre, est désormais autorisé, empêchant la population russe de se rendre compte de la situation réelle. Pour lutter contre la propagande du Kremlin, plusieurs développeurs polonais ont mis en place un site internet permettant d'envoyer des messages aux citoyens russes.

Le groupe, nommé "Squad303", a réussi à obtenir 20 millions de numéros de téléphone et 140 millions d'adresses e-mail appartenant à des Russes. Ils ont ensuite décidé de créer une plateforme proposant à quiconque le souhaite d'envoyer un message en russe à propos de la guerre en Ukraine. Interrogé par le Wall Street Journal, le porte-parole de Squad303 explique que le but de la démarche est de "percer le mur numérique de la censure de Poutine et de s'assurer que les Russes ne sont pas complètement coupés du monde et de la réalité de ce que leur pays est en train de faire en Ukraine".

Mais alors, ça fonctionne ? Il suffit de se connecter sur la plateforme 1920.in. Une fois le site chargé, il suffit d'envoyer un message au numéro affiché. Le site prévoit plusieurs messages, écrits en russe, qui expliquent brièvement la situation. En voici des exemples : "Plus de fils du peuple russe sont morts en Ukraine qu'en Afghanistan ! La guerre de Poutine va détruire la Russie ! Pas de carburant, pas d'argent dans les banques. Poutine détruit la Russie ! Le Kremlin ment !", "Plus de 10 000 fils du peuple russe sont morts en Ukraine. Le Kremlin ment ! Poutine se cache dans son palais de Gelendzhik, mais il n'y a pas d'argent dans les banques, pas de carburant, la Russie est en faillite. Lève-toi !", ou encore "Chers Russes, vos médias sont censurés. Le Kremlin ment. Découvrez la vérité sur l'Ukraine sur l'internet gratuit et sur l'application Telegram. Il est temps de renverser le dictateur Poutine !"

"Vos médias sont censurés", "Poutine détruit la Russie", "Le Kremlin ment": des sms envoyés en Russie pour lutter contre la désinformation
©Capture d'écran 1920.in

Plus de 7 millions de messages envoyés

Et le site a du succès. Sur les réseaux sociaux, des centaines de personnes expliquent être rentrées en contact avec des citoyens et citoyennes russes. Interrogé par le journaliste du WSJ, un Américain explique avoir envoyé plus de 2 000 messages en seulement une semaine. Si la plupart sont restés sans réponses, il assure avoir pu discuter de la situation avec une quinzaine de personnes.

Selon les développeurs, plus de 7 millions de messages auraient été envoyés depuis la création de la plateforme. Le succès est tel qu'une deuxième version du site a été créée avec des messages plus longs à envoyer par e-mail. Squad303 a également annoncé qu'il serait bientôt possible d'appeler des Russes, probablement avec des messages enregistrés.

Et si la pratique a du bon, il en convient de ne pas ignorer qu'elle comporte des risques. Pour les Russes, d'une part, dont les téléphones ayant reçu ce genre de message pourraient être saisis et analysés par les forces de l'ordre du pays. Mais aussi pour ceux qui décident d'envoyer des messages. En effet, la démarche n'est pas tout à fait anonyme. En envoyant un SMS depuis votre téléphone, votre numéro s'affiche sur le téléphone de votre correspondant. Or, il peut être relativement facile de remonter jusqu'à vous. Il en va de même pour les e-mails.

De plus, les SMS ont un coût. En Belgique, il varie selon les opérateurs mais peut aller jusqu'à 0,70 €/sms.