Le pape François et le patriarche russe Kirill ont discuté du conflit en Ukraine

Les chefs des Eglises catholique et orthodoxe russe, le pape François et le patriarche Kirill, se sont entretenus mercredi du conflit en Ukraine et ont souhaité "une paix équitable", selon un communiqué du patriarcat de Moscou.

Le pape François et le patriarche russe Kirill ont discuté du conflit en Ukraine
©AFP

"Les parties ont souligné l'importance cruciale du processus de négociations en cours, exprimant l'espoir d'arriver rapidement à une paix équitable", a indiqué le patriarcat.

Le pape et le patriarche ont évoqué avec "une attention particulière" les questions "humanitaires" et les mesures nécessaires pour "surmonter les conséquences" du conflit, a ajouté le patriarcat russe.

Depuis le début de l'offensive de Moscou le 24 février, les chefs des deux Eglises ont eu des attitudes foncièrement différentes.

Le pape François a multiplié les appels à la paix. Mercredi encore, lors d'une prière publique, il a demandé à Dieu pardon au nom des humains qui "continuent à boire le sang des morts déchirés par les armes".

Allié du président russe Vladimir Poutine, le patriarche Kirill a, lui, justifié au contraire l'opération militaire lors d'un sermon le 27 février, y voyant un affrontement contre les "forces du mal" qui "combattent l'unité" historique entre la Russie et l'Ukraine.

Le 13 mars, il a également offert une icône au chef de la Garde Nationale russe (Rosgvardia), en espérant que cette image pieuse "inspire les jeunes combattants" de cette force militaire activement engagée en Ukraine.

Cette attitude a valu à Kirill des protestations d'une partie de son clergé en Ukraine. Le pays est divisé principalement entre deux Eglises orthodoxes, l'une indépendante, et l'autre rattachée au Patriarcat de Moscou.