Guerre en Ukraine: Charles Michel dénonce les "atrocités" de l'armée russe et réclame plus de sanctions

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a accusé dimanche l'armée russe d'avoir commis des "atrocités" dans la région de Kiev, réclamant plus de sanctions à l'encontre de Moscou.

AFP

"Choqué par les images obsédantes des atrocités commises par l'armée russe dans la région libérée de Kiev", a écrit M. Michel sur Twitter, en mentionnant le hashtag "#BuchaMassacre", du nom (en anglais, ndlr) de la localité ukrainienne reprise aux Russes, où près de 300 personnes ont été enterrées dans des fosses communes.

"L'UE aide l'Ukraine et des ONG à rassembler les preuves nécessaires pour des poursuites devant les cours internationales", a précisé le président du Conseil européen.

"Plus de sanctions et d'aide de l'UE sont en chemin", a-t-il ajouté.

L'Ukraine a dénoncé dimanche un "massacre délibéré" imputé aux Russes à Boutcha, au lendemain de la découverte de nombreux cadavres dans cette ville au Nord-Ouest de Kiev.

L'UE a déjà adopté plusieurs trains de sanctions contre Moscou depuis l'offensive en Ukraine, ciblant massivement des entreprises, des banques, des hauts responsables, des oligarques, et interdisant l'exportation de biens vers la Russie.