Le monde s’indigne face à l’horreur de Boutcha : "C'est un massacre délibéré"

De nombreux cadavres ont été découverts dans une ville libérée près de Kiev, témoignant de crimes de guerre.

Des dizaines de cadavres jonchent les rues. Les corps d'hommes, dont la tenue laisse deviner qu'ils étaient des civils, sont éparpillés sur plusieurs centaines de mètres. Certains ont les mains attachées dans le dos par une bande de tissu blanche. "Toutes ces personnes ont été abattues, tuées d'une balle à l'arrière de la tête", assure Anatolii Fedoruk, le maire de Boutcha, une ville au nord-ouest de Kiev tout juste reprise à l'armée russe où, assure-t-il,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité