Peut-on croire les accusés du procès des attentats de Paris ? Les vérités et l’intime conviction de la juge d’instruction belge Isabelle Panou

La juge ne croit pas Abrini quand il dit qu’il n’aurait pas tué et exonère Abdelslam.

Jacques Laruelle, envoyé spécial à Paris
Peut-on croire les accusés du procès des attentats de Paris ? Les vérités et l’intime conviction de la juge d’instruction belge Isabelle Panou
©AFP
Mohamed Abrini est-il crédible ? Peut-on lui donner foi lorsqu’il dit qu’il n’a compris que très tard le rôle qu’on lui destinait lors des attentats de Paris...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité