Présidentielle 2022 : comment avons-nous analysé les déplacements des candidats ?

Du 1er janvier au 4 avril, La Source a relevé les déplacements à travers la France des six "principaux" candidat à l'élection présidentielle de 2022. Voici notre méthodologie.

V. Dau

À qui les principaux candidats à l'élection présidentielle française se sont-ils adressés lors de leur campagne ? Telle est la question fondamentale à laquelle tente de répondre notre article d'analyse "Où les candidats à la Présidentielle sont-ils allés faire campagne ?" et la carte interactive qui l'accompagne.

Au total, douze candidats se présenteront officiellement au premier tour, ce dimanche 10 avril. Nous avons délibérément fait le choix de nous limiter aux six premiers candidats dans les sondages à la date du 4 mars, en raison, tout simplement, de l'immense quantité de données à collecter. Un équilibre représentatif de la vie politique française a de facto été respecté, puisque cette liste réduite comprend quatre candidats de droite ou d'extrême droite (Macron, Pécresse, Le Pen et Zemmour), deux candidats de gauche ou d'extrême gauche (Jadot, Mélenchon).

Tous ces candidats ont officiellement ou officieusement lancé leurs campagnes respectives à des moments fort différents. Emmanuel Macron s'est officiellement déclaré candidat à la dernière minute, le 4 mars dernier. Marine Le Pen, elle, a lancé sa campagne il y a plus d'un an. Nous avons fait le choix de tenir compte des déplacements effectués du 1er janvier 2022 au 4 avril, pour utiliser une base commune, suffisamment large. Le 1er janvier est un point de départ marquant, le 4 avril - soit une semaine avant le premier tour - a été défini pour nous laisser une semaine afin de trier, analyser et confronter à des démographes, lesdites données.

Analyse data

Concrètement, cette collecte de données a été effectuée à l'aide d'un "robot" développé par notre équipe de Data Analysts. Du 1er janvier au 4 avril, ce "robot" a scanné, chaque jour, les cent premiers articles consacrés à chaque candidat par la presse française sur internet, en se focalisant sur les mots-clés "campagne", "visite", "déplacement", présidentielle 2022". Ces résultats ont systématiquement été compilés dans un tableau excell et confrontés aux agendas des chacun des candidats pour "croiser" les données. Par déplacement, nous entendons meetings, hommages, rassemblements, visites de terrain, rencontres, réunions, points presse et inaugurations.

Nettoyé des doublons et entrées non-pertinentes, le tableau final a identifié les villes et départements représentés sur notre carte interactive. Plusieurs chercheurs (démographes et politologues) ont ensuite été contactés par notre journaliste pour recontextualiser et analyser ces déplacements.

Présidentielle 2022 : comment avons-nous analysé les déplacements des candidats ?
©R. Batista

Avec "La Source", La Libre Belgique se lance dans le fact checking. Cette rubrique a pour objectif d'analyser, décortiquer, recontextualiser et vérifier des faits liés à l'actualité. Comme l'indique la notion même de "fact checking" la démarche repose exclusivement et systématiquement sur une analyse factuelle, la collecte de sources vérifiables, identifiables et objectivables, citées et référencées dans chacun de nos articles.

Libre au lecteur qui le désire de refaire, à son tour, ce travail journalistique sur base des informations communiquées, et de nous signaler d'éventuelles erreurs ou imprécisions via l'adresse factchecking@lalibre.be