Guerre en Ukraine: la Russie aurait abattu un avion rempli d'armes occidentales, cinq morts dans une série de frappes sur Kharkiv

Le ministère russe de la Défense a annoncé dimanche avoir bombardé une usine militaire aux abords de Kiev, alors que Moscou intensifie ses attaques contre la capitale ukrainienne.

Le ministère russe de la Défense a annoncé dimanche avoir bombardé une usine militaire aux abords de Kiev, alors que Moscou intensifie ses attaques contre la capitale ukrainienne.

"Durant la nuit, des missiles de haute précision lancés par des avions ont détruit une usine de munitions près de Brovary dans la région de Kiev", a indiqué le ministère dans un communiqué sur sa chaîne Telegram.

Le maire de Brovary Igor Sapojko a affirmé que "certains éléments d'infrastructure ont été touchés" aux premières heures dimanche.

Un journaliste de l'AFP sur place n'a pas constaté de destructions, de fumée ou d'incendie.

Au cours des trois derniers jours, les forces russes ont mené plusieurs frappes sur des usines militaires à Kiev et dans sa région.

Fin mars, la Russie avait annoncé retirer ses troupes du nord de l'Ukraine, dont la région de la capitale, pour concentrer ses forces sur la région du Donbass dans l'est du pays.

Les Russes auraient abattu un avion rempli d'armes occidentales

Les défenses antiaériennes russes auraient abattu samedi un avion transportant des armes en provenance de l'Occident près de la ville ukrainienne d'Odessa, selon les déclarations du porte-parole du ministère de la Défense à l'agence de presse russe TASS. D'après cette source, il s'agissait d'un envoi important. Le responsable n'a donné aucun autre détail, si ce n'est qu'il s'agissait d'un avion de l'armée de l'air ukrainienne.

Cette information n'a toutefois pas pu être vérifiée de manière indépendante.

L'Ukraine a reçu des livraisons massives d'armes de ses alliés occidentaux depuis le début de l'invasion russe, le 24 février. Le président Volodymyr Zelensky a déclaré samedi soir que beaucoup plus d'armes étaient nécessaires pour gagner la guerre.

Cinq morts dans une série de frappes sur Kharkiv, grande ville du nord-est

Sur le même sujet